5 Partout en France, le mouvement « Energie Partagée » regroupe des associations et des coopératives créées par des citoyens qui veulent savoir à quoi servent leurs économies et veulent participer à la transition énergétique de leur région. « Energies Partagées en Alsace » fait partie de ce mouvement depuis sa création.

5 bonnes raisons de devenir coopérateur 

1- Une énergie 100 % locale : le circuit court de l’énergie

Vous devenez co-producteur d’une électricité verte, produite localement sur les toits en Alsace. Les centrales solaires citoyennes favorisent l’emploi local et national : elles utilisent des panneaux solaires fabriqués, ou au minimum assemblés, en France ; elles sont installées et maintenues par des entreprises locales.

2- Lutter contre le dérèglement climatique : une mobilisation citoyenne concrète

Avec la coopérative, vous contribuez à la sensibilisation des citoyens aux problématiques Climat – Energie et à la sobriété énergétique. Elle s’adresse aux générations futures en proposant des ateliers pédagogiques aux enfants dans les établissements scolaires. Energies Partagées en Alsace a, pour cela, développé un programme pédagogique.

3- Une meilleure résilience et indépendance du territoire

Plus d’énergie renouvelable, c’est moins d’énergie fossile et fissile et donc moins de dépendance de la France aux pays producteurs. C’est aussi un des objectifs du Plan Climat M2A et de la Région Grand Est : couvrir 40 % de la consommation finale d’énergie par les énergies renouvelables en 2030.

4- Mobiliser l’épargne pour un développement local des énergies renouvelables

En investissant dans la coopérative, vous savez concrètement à quoi sert votre argent. Energies Partagées en Alsace vise un rendement des actions de l’ordre de 2 % par an. Le risque financier est très limité avec des contrats de vente d’électricité sur 20 ans à EDF ou ENERCOOP.

5- Une démocratie participative

Vous maîtrisez localement et de façon démocratique les décisions en faveur de l’intérêt collectif local. Vous contribuez à renouveler la démocratie en permettant aux citoyens de se réapproprier l’énergie, un élément clé de l’économie. La gouvernance de la coopérative est basée sur le principe 1 actionnaire = 1 voix : ainsi chaque voix compte.